A la uneActus Maroc

Tourisme : 1er secteur touché par la crise, pas encore de mesures de soutien !

Photo by Martyn E. Jones from FreeImages

La Confédération Nationale du Tourisme (CNT) a évalué l’impact de la crise Covid-19 à 34,1 Md de dirhams de perte de chiffre d’affaires touristiques en 2020, et de 14 Md de dirhams de perte de chiffre d’affaires pour lhôtellerie. La chute des arrivées de touristes (près de 6 millions de touristes, soit -98%) occasionnera une perte totale de 11,6 millions de nuitées. De plus, pas moins de 500.000 emplois et 8.500 entreprises seraient menacés. De son côté, la banque CFG a estimé les effets dune baisse des arrivées touristiques à 39% en 2020, soit 5 millions de touristes en moins, et des nuitées à -30% par rapport à lannée 2019. 

Le transport aérien souffre des mesures de précaution appliquées et de la baisse de la demande. Daprès lAssociation internationale du transport aérien (IATA), la pandémie pourrait entraîner au Maroc des pertes de lordre de 4,9 millions de passagers et un manque à gagner de 728 M USD. Les perturbations de trafic aérien pourraient en outre faire courir des risques à plus de 225.000 emplois.  

Au niveau global, lOrganisation Mondiale du Tourisme (OMT) sattend à une chute de 20 à 30% des arrivées de touristes internationaux en 2020 par rapport à 2019, ce qui pourrait faire diminuer les recettes du tourisme international (exportations) dans des proportions comprises entre 300 et 450 milliards USD, soit près dun tiers des 1.500 milliards USD de recettes générées en 2019. Compte tenu des tendances passées du marché, la COVID-19 ferait perdre de 5 à 7 ans de croissance ! À titre de comparaison, la crise économique mondiale de 2009 avait fait baisser les arrivées de touristes internationaux de 4%, tandis que la flambéde SRAS a provoqué un repli de juste 0,4 % en 2003. 

Afin de surmonter la crise en cours, ainsi que ses conséquences sur le long terme, le Maroc continue de mettre en place un nombre de mesures, sur différents niveaux, notamment le volet financier, économique, social et fiscal. Cependant, aucune mesure spécifique au secteur du tourisme nà ce jour été annoncée 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer