A la uneActus Monde

Être femme et Chef pâtissière : quelles implications ?

À l’occasion de la Journée international des droits des femmes le mois dernier, le CNIEL (Centre National Interprofessionnel de l’Economie Laitière, France) et la Commission Européenne ont mis en avant le parcours de 6 des plus grandes femmes Chefs pâtissières du monde contemporain, dans leur nouveau magazine, « Cream Chapter ».

Cette première édition a donc réuni ces 6 Chefs autour d’une table afin de discuter de la place des femmes dans la pâtisserie. Elles avaient également pour mission de créer 6 desserts à base de crème laitière européenne. Leurs parcours, leurs réflexions, leurs défis et leurs recettes sont à lire dans Cream Chapter.

Les 6 Cheffes en question sont : Ida Martin (Chef pâtissière du Queen Elisabeth II à Dubaï), Hind Al Mulla (fondatrice et directrice de Home Bakery, Dubaï), Aaliya Randeree (Chef sud-africaine et fondatrice de Butterworks Bakery, Dubaï), Liz Stevenson (Consultante), Najla Shamiri (Consultante, Arabie Saoudite) et Nina Métayer (Chef pâtissier de l’année 2016 en France, actuellement consultante).

Pour ces 6 femmes, le constat est le même : atteindre la parité, dans une industrie qui est connue pour ses batailles significatives dans ce domaine, reste toujours de l’ordre du rêve. Il y a effectivement un déficit de représentation des femmes dans les magazines, dans les conférences, tout comme dans l’industrie de l’alimentation et des boissons en général. « Dans ce secteur, les femmes ne reçoivent pas une part équitable de reconnaissance et de visibilité », déclare Liz Stevenson.

Être une femme en pâtisserie n’est donc pas toujours facile, mais le défi en vaut la peine. « N’abandonnez pas. Si vous croyez en votre rêve, foncez ! Surmontez les obstacles. Cela marche. Il faut juste y croire », encourage Hind Al Moulla.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page