A la uneActus Monde

Accor: fermeture de deux tiers des hôtels, suppression des dividendes, lancement du fonds ALL Heartist et d’autres actions solidaires

La paralysie des voyages, des loisirs et de la restauration affecte fortement lindustrie hôtelière. Le groupe Accor a ainsi déjà fermé plus de la moitié de ses hôtels, les deux tiers devant l’être dans les semaines à venir. Seul le marché hôtelier chinois commence à connaitre une reprise progressive des nuitées et de la restauration. 

Face à cette dégradation brutale de lactivité, Accor a également pris dautres mesures drastiques, afin datténuer limpact sur ses résultats et sa liquidité, tout en préparant le rebond daprès-crise. Les premières mesures ont été mises en place dès le mois de février et sont désormais accompagnées de nouvelles actions fortes. Au global, celles-ci incluent : 

– Linterdiction de voyager, le gel des embauches, le chômage partiel ou technique concernant 75% des effectifs des sièges dans le monde au deuxième trimestre, générant une réduction minimum de 60 millions € des coûts centraux sur lannée 2020 ; 

– La revue des investissements récurrents prévus pour 2020, aboutissant à une diminution de 60 millions  des dépenses pour lexercice ; 

– La rationalisation de tous les autres foyers de coûts (distribution, marketing, informatique), pour faire face à la réduction anticipée du chiffre daffaires ; 

– La décision du Conseil dAdministration de ne pas verser les dividendes prévus au titre de lexercice 2019, soit 280 millions . 

De plus, après concertation avec les principaux actionnaires, Accor a décidé dallouer 25% du dividende prévu (soit 70 millions ) au lancement du « Fonds ALL Heartist », un véhicule ad hoc Covid-19.  Cette initiative a reçu le soutien unanime des membres du Conseil dAdministration, qui ont décidé de diminuer le montant de leurs jetons de présence de 20% au bénéfice du fondsParallèlement, Sébastien Bazin, Président-directeur général de Accor, renonce à 25% de sa rémunération pendant la durée de la crise, le montant équivalent étant également apporté au à ALL Heartist. 

Ce fonds assistera notamment: 

– les 300.000 salariés et collaborateurs sous enseignes du Groupe dans le monde, en prenant en charge les frais dhospitalisation liés au Covid-19 des collaborateurs ne bénéficiant pas dune couverture sociale ; 

– au cas par cas, les collaborateurs en grande difficulté financière suite à des mesures de chômage technique ; 

– au cas par cas, les partenaires individuels en grande difficulté financière.  

Ce fonds ALL Heartist sajoute également aux initiatives qui ont été prises par de nombreux hôtels à travers lAfrique et le Moyen-Orient, comme la collaboration avec le partenaire dAccor au Maroc, Rismaqui a mis plus de 500 chambres à disposition des professionnels médicaux en première ligne. 

Sébastien Bazin a déclaré : « accueillir, protéger et prendre soin des autres est lessence même de notre métier. Devant lurgence et lampleur de la situation, nous choisissons dagir de manière concrète, tangible et immédiate, dans lesprit de nos valeurs et de nos engagements. Nous avons souhaité par un geste fort exprimer notre solidarité et notre gratitude à l’égard de tous ceux qui dans cette crise font preuve de beaucoup de courage et dabnégation. Je tiens au nom du Conseil dAdministration à remercier les principaux actionnaires du Groupe sans lesquels la création du « Fonds ALL Heartist » naurait pas été possible. Je veux également saluer lensemble des équipes Accor à travers le monde. Ils affrontent cette situation avec un courage, un dévouement et un professionnalisme absolument admirables. Notre industrie traverse un moment difficile, et nous devons prendre des décisions difficiles, mais Accor bénéficie dun bilan solide, ce qui nous permettra de laffronter, puis den sortir avec force au moment de la reprise. Je suis persuadé que Accor retrouvera bientôt le chemin de la croissance. » En effet, grâce à sa transformation récente vers un modèle « asset-light » et à sa stratégie de préservation des liquidités, Accor peut aujourdhui sappuyer sur un bilan fort, avec plus de 2,5 milliards  de liquidités disponibles, et une ligne de crédit revolving non tirée de 1,2 milliard . Sil est encore trop tôt pour estimer la durée de cette crise, le Groupe anticipe dores et déjà de fortes répercussions sur ses performances pour 2020, mais demeure très optimiste sur les perspectives de lindustrie hôtelière, a fortiori sur celles du Groupe, que ce soit pour ses collaborateurs, ses propriétaires ou ses actionnaires. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer