A la uneActus Maroc

2020 : la pire année de l’histoire du tourisme

L’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) vient de publier le bilan du tourisme mondial pour l’année 2020. Sans surprise, ce sont les plus mauvais résultats de son histoire, avec 1 milliard d’arrivées internationales en moins, soit -74% par rapport à l’année 2019. Cet effondrement sans précédent est à comparer à la crise économique mondiale de 2009, qui s’était traduite par une baisse de « seulement » 4%.

Le dernier Baromètre OMT du tourisme mondial révèle également une perte de recettes d’exportation estimée à 1.300 milliards USD – plus de 11 fois la perte enregistrée pendant la crise économique mondiale de 2009. La crise menace de 100 à 120 millions d’emplois directs dans le tourisme, dont beaucoup dans de petites et moyennes entreprises.

Compte tenu du caractère évolutif de la pandémie, de nombreux pays sont maintenant en train de remettre en place des restrictions plus sévères sur les voyages. Celles-ci comprennent les tests obligatoires, les quarantaines et, dans certains cas, la fermeture totale des frontières, autant d’éléments qui pèsent sur la reprise des voyages internationaux. Parallèlement, le déploiement progressif d’un vaccin contre la Covid-19 devrait aider à rétablir la confiance des consommateurs, contribuer à l’assouplissement des restrictions sur les déplacements et permettre, progressivement, à la situation des voyages de rentrer dans l’ordre dans le courant de l’année.

Le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, a déclaré : « beaucoup a été fait pour rendre possibles des voyages internationaux sûrs, mais nous sommes conscients que la crise est loin d’être terminée. Lharmonisation, la coordination et la numérisation des mesures de réduction des risques liés à la Covid-19 au niveau des voyages, notamment le dépistage, le traçage et les certificats de vaccination, sont fondamentales pour promouvoir des voyages sûrs et pour préparer le redressement du tourisme quand les conditions le permettront. »

Pour 2021, les pronostics restent prudents. Selon l’enquête auprès du groupe d’experts de l’OMT, 45% des personnes interrogées estimaient les perspectives plus favorables pour 2021 que pour l’an dernier, 25% tablaient sur des résultats comparables en 2021 et 30% s’attendaient à de plus mauvais résultats.

Il semble y avoir une dégradation des perspectives globales de rebond en 2021. 50% des personnes interrogées s’attendent maintenant à ce que le rebond ne se produise qu’en 2022, alors qu’elles étaient 21% en octobre 2020. Quand le tourisme reprendra, le groupe d’experts de l’OMT s’attend à une augmentation de la demande d’activités de tourisme de plein air et de nature et à ce que le tourisme interne et les expériences de voyage où l’on prend le temps (‘slow travel’) suscitent un intérêt accru.

À plus longue échéance, la plupart des experts ne pronostiquent pas avant 2023 de retour aux niveaux d’avant la pandémie. D’après les scénarios de l’OMT sur une période plus longue pour 2021- 2024, on peut penser qu’il faudra de deux ans et demi à quatre ans au tourisme international pour retrouver les niveaux de 2019.

Au niveau des régions du monde, l’Asie-Pacifique est la plus touchée (-84% d’arrivées), devant le Moyen-Orient et l’Afrique (-75%) et l’Europe (-70%). Les Amériques enregistrent quant à elles -69%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page